samedi 22 décembre 2012

Can you come a little closer ?




"Le pire dans cette histoire c'est qu'on est des esclaves. Quelque part assassins, ici bien incapables de regarder les arbres sans se sentir coupables, à moitié défroqués, cent pour cent misérables. Alors voilà petit, l'histoire de l'être humain, c'est pas joli joli, et j'connais pas la fin. T'es pas né dans un chou mais plutôt dans un trou, qu'on remplit tous les jours comme une fosse à purin"


mardi 27 novembre 2012

Le vent les portera


 Pendant que la marée monte
Et que chacun refait ses comptes
J'emmène au creux de mon ombre
Des poussières de toi
Le vent l'emportera
Tout disparaîtra
Le vent nous portera

samedi 10 novembre 2012

Until I die




"It takes approximately 500 pounds to crush a human skull. But the human emotion is a much more delicate thing."
 

samedi 27 octobre 2012

Quand le soleil se lève le vent souffle




"Mais Colin ne savait pas, il courait, il avait peur, pourquoi ça ne suffit pas de toujours rester ensemble, il faut encore qu’on ait peur, peut-être est-ce un accident, une auto l’a écrasée, elle serait sur son lit, je ne pourrais la voir, ils m’empêcheraient d’entrer, mais vous croyez donc peut-être que j’ai peur de ma Chloé, je la verrai malgré vous, mais non, Colin, n’entre pas. Elle est peut-être blessée, seulement, alors, il n’y aura rien du tout, demain, nous irons ensemble au Bois, pour revoir le banc, j’avais sa main dans la mienne et ses cheveux près des miens, son parfum sur l’oreiller. Je prends toujours son oreiller, nous nous battrons encore le soir, le mien, elle le trouve trop bourré, il reste tout rond sous sa tête, et moi, je le reprends après, il sent l’odeur de ses cheveux. Jamais plus je ne sentirai la douce odeur de ses cheveux."

samedi 20 octobre 2012

Moving west may bring us better days

2013 est une année que j'attends impatiemment, pour plusieurs raisons, mais ces raisons se ressemblent de près ou de loin... Ce sont les sorties cinémas! J'ai des coups de cœurs pour certains films, livres ou réalisateurs, et j'attends effectivement leur adaptation version 7ème Art. Voici donc une mini liste non-exhaustive de ces futurs chef d’œuvre, on l'espère :
                                - L'écume des jours, de Michel Gondry d'après le roman de Boris Vian
                                - Le bleu est une couleur chaude, de Abdellatif Kechiche d'après la BD de Julie Maroh
                                - Casse-tête Chinois, de Cédric Klapisch, suite des execllents Auberge Espagnole et Poupées Russes
 Et plus accessoirement :
                                - Monstres et compagnie 2 

What about you?

 

Je vous laisse en compagnie de mon chat bien-aimé, le mignon Yoyo



lundi 15 octobre 2012

Liorzh Vihan


 
"Je n´vais plus pleurer, je n´vais plus parler, je me cacherai là à te regarder danser et sourire et à t´écouter chanter et puis rire. Laisse-moi devenir l´ombre de ton ombre, l´ombre de ta main, l´ombre de ton chien"
 

dimanche 7 octobre 2012

Mon nouveau bijou...


mercredi 3 octobre 2012

jeudi 27 septembre 2012

T'en fais pas, mon p'tit loup

________Le froid arrive sur la ville quand les fleurs s'enfouissent sous les feuilles mortes. Le soleil, chassé par la pluie et le vent, s'en va des jours entiers. Quant à la lumière nous ne la reverrons plus, comme nous ne voyons plus l'été. Le feu de cheminée nous éclaire, le chocolat chaud nous réchauffe, les souvenirs deviennent nos films qu'on se repasse inlassablement. Adieu les cafés en terrasse, les glaces, salades, piscines et bords de mer, randonnées, éclats de rire et sieste dans l'herbe. Accueillons sans râler le travail, les larmes et disons bonjour à nos chaussettes qui hébergent notre moral. Sur les étalages des magasins Halloween remplace les maillots de bains, mais cet événement devenu fantôme laissera vite place à Noël. Sous la couette du dimanche nous seront à l'abri, après avoir passé un samedi en ville, le pantalon trempé par les flaques d'eau. Le lundi nous rentrons nous mettre au chaud, câliner le radiateur. S'en suivra un long périple, noyé dans la pluie, essuyé par nos mouchoirs, la gorge qui gonfle, fut-elle encore capable d'en faire sortir un mot, un long périple jusqu'au mois de mai.



 

dimanche 16 septembre 2012

Dis, quand reviendras-tu ?




vendredi 7 septembre 2012

One day I found a big book buried deep in the ground



                                    " - Ok, then listen. Let's not get caught
                                       - What are you talkin' about?
                                       - Let's keep goin' !
                                       - What do you mean?
                                       - Go! "

jeudi 23 août 2012

samedi 11 août 2012

Many lives were taken




"The paper cities burning, the ashes fell like rain, but when the fire was over everything had changed. The people come together; reminds us we're the same.
Put down banners and flowers. This war you've made won't last, and your country, just lines on a map. They're drawn up, but they don't last."

dimanche 29 juillet 2012

Deux heures vingt huit


Samedi 28 Juillet 2012


Surprise attendue depuis environ une semaine...
J'ai eu la chance extreme d'assister à l'accouchement de La Patoune. Quatre magnifiques petits monstres sont arrivés entre 2h30 et 4h du matin.






dimanche 15 juillet 2012

I'll be your friend for ever


La Patoune



Petit chat deviendra grand et aura des bébés

"Oh, someday I know somebody will look into my eyes and say "Hello! You're my very special kitten". So if you rescue me I'll never have to be alone again"

samedi 7 juillet 2012

When she goes to Dreamland




"As I write this letter, the ocean breeze feels cool on my skin. That very ocean is soon to be my grave. They tell me I will die a hero. That the safety and honor of my country will be the reward for my sacrifice. I pray they are right... My only regret in life is never telling you how I feel. I wish I were back home. I wish I were holding your hand. I wish I were telling you that I have loved you, and only you, since I was a boy. But I’m not. I see now that death is easy; it is love that is hard. As my plane dives, I will not see the face of my enemies. I will instead see your eyes, like black rocks frozen in rainwater. They tell us that we must scream, “Banzai,” as we plunge into our target. I will instead whisper your name. And in death, as in life, I will remain forever yours."

Je vous rappelle de l'ouverture de ma page Facebook  (Bien qu'au fond je déteste ce réseau social, il est bien pratique) HERE Thumbs up!

vendredi 29 juin 2012

Le temps passe toujours trop vite, hélàs



Mes dernières minutes de Français m'auront laissé un gout amer. Je la quitte, définitivement fâchée avec cette matière.

mercredi 20 juin 2012

They are trying to drive the escalator into the ground



E.PUISEE


→ Dormir
→ Réviser un peu l'oral
→ Dormir
→ Cuisiner
→ Elaborer un gateau-macaron
→ Dormir
→ Voir le nouveau spectacle de Royal de Luxe
→ Aller à reculons faire les soldes
→ Pousser ma gueulante post-soldes
→ Macrophotographier
→ Partir dans le fin-fond de la Bretagne
→ Manger des crepes

vendredi 8 juin 2012

We'll fly away in our dreams





Dans un article pas si ancien [ici] je disais ceci : "Me revoilà dans une salle morbide, en face d'une année qui, je le sais, s'annonce catastrophique". Finalement... J'ai été mauvaise langue. Cette année de première, passée extremement rapidement, ne s'est pas si mal déroulée. Ce fut très difficile de se lever, d'aller travailler, de tenir le coup, mais ces efforts on porté leurs fruits, je passe en terminale. Points d'avances ou points de retard? La réponse d'ici un mois...
Je risque d'ailleurs, d'être très absente. Ou du moins je vais essayer. Des révisions s'imposent, je suis très exigeante face à ma future note d'Histoire (Francais.. On s'en fout).

Je me revois à la Baule, il y a quelques années, chanter cette chanson après avoir écouté Bubble Gum. "Faut qu'j'passe mon bac". En pensant que le bac ce serait lointain. Qu'on le passait quand on avait dans les 30 ans... Ca a beau être quelque chose de banal, le bac, ca reste une épreuve effayante, éprouvante, et tant d'autres mots en -ante.



Je vous dis donc... A dans un mois!

lundi 4 juin 2012

I'll drink to insanity




- La libération lycéenne n'est plus qu'une question de jours
- Le marathon photo photo Fnac aura lieu le 16 Juin. Je n'irai malheureusement pas
- Des idées de vacances se dessinent peu à peu
- Mes cours d'histoire géographie commencent à s'inscrire dans mon cerveau
- Je n'ai plus de concerts ni de spectacles prévus
- La programmation des Pas Enchantés à été diffusée. Je suis deçue
- Le manque de temps et l'arrivée des vacances m'empechent de cuisiner
- Les orages me manquent, comme chaque été

vendredi 25 mai 2012

I will instead whisper your name



"I was dead for three minutes! And you know what's there? Nothing. No ghosts. No sappy lines about birds. No parents. No goodbyes! Just nothing!" Restless




mardi 22 mai 2012

Jersey




mardi 8 mai 2012

6 Mai 2012













"Est ce que tu vois, toi aussi, quand tu fermes les yeux, quand tu serres le poing haut vers le ciel, est ce que tu sens l'odeur délicieuse de la liberté?"



mardi 1 mai 2012

Les amoureux de l'hotel de ville




"Ca fait chier. Réaliser que tout ce à quoi on a pu croire, c'est des conneries. Ca fait chier"


dimanche 22 avril 2012

La vie est une truite arc-en-ciel qui nage dans mon coeur




Cali ne cessera jamais de nous surprendre. Un jour rockeur, un autre jour poète. A l'instant émouvant, repensant à ses ancêtres catalans, ensuite à blaguer sur une anecdote surprenante. Case un 'Tu vois, Claude Guéant' durant 1000 coeurs debouts, puis un 'Le 6 mai approche'. Dimanche c'est Roberta, mon cher Bruno. Mais dimanche c'est aussi les élections. Comme il dit : 'Tout le monde vote pas Hollande'. Oh, Cali! Reviens vite pour une 'Autre Vie' ou un 'Elle m'a dit' version rock.

Remarquez que cette fois je n'ai pas apporté mon appareil photo au concert, de peur d'etre controlée. J'aurais largement pu, ils fouillaient pas...

jeudi 12 avril 2012

Bref, 'suis allée chez Chloé S


Ne jamais croire les apparence : mes jeans bleus, mes marcels blancs et mes pulls noirs de nana un peu (trop) masculine cachent une véritable addiction pour les gateaux hypra colorés. Un topping rose, des paillettes bleues et de la crème au beurre verte... C'est ca le délire! Ces couleurs flashy je ne les supporte que sur la nourriture, et parfois sur les collants que je porte 4 fois dans l'année, c'est pourquoi j'aime tant les cupcakes.

Cupakiffeuse? Oh que oui! Ca change la donne, hein? Je m'auto-surprends également.

J'étais de passage à Paris le week end (ultra-prolongé) dernier et mardi nous avons fait Nation - Pigalle pour un de ces merveilleux cupcakes de Chloé Saada, chez Chloé S. J'avais entendu parler d'elle par le biais de 100% mag, un jour où ils racontaient son histoire assez surprenante. BREF arrivée là bas je découvre un café minuscule ultra-rose. Mes yeux sont tout de suite captivés par Brandon. Un merveilleux cupcake buttercream parsemé de miettes noires. J'en profite pour acheter le livre de recettes de Chloé Saada, qui n'est pas là pour le dédicasser. Ce bouquin, d'ailleurs, est absolument magnifique! Je teste les recettes dès que possible (malheureusement trop souvent à base de fruits...).


Pigalle - Etoile, Etoile - Dupleix. Un passage à la bonbonnerie, puis Dupleix - Nation. Un p'tit tour de Paris dans le métro, craignant qu'il d'abimerait les gateaux. En fait non, ils tiennent parfaitement bien le voyage, et même les quelques goutes de pluies qui sont tombées sur le sac (que j'ai gardé, car trop beau).



J'étais heureuse d'enfin gouter un vrai cupcake. Car hormis les miens je n'en avais jamais mangé. Le résultat est qu'ils sont bien plus beaux que bons, cela dit la crème tient parfaitement bien et est ultra légère, le muffin était un peu sec mais quand même bon avec ses pépites Oréo. Ca a été dur de manger mon Brandon, mais j'ai réussi, après une série de photographies avec lui. Brandon a désormais quitté notre beau monde, mais je vous informe qu'il était divin.




mardi 10 avril 2012

You know how it ends



"Houses burnt beyond repair. The smell of death is in the air. A woman weeping in despair says "he has been here." Tracer lighting up the sky. It's another families' turn to die. A child afraid to even cry out says "he has been here." "

mercredi 28 mars 2012

RECETTE. SALADE MINUTE.


Il fait actuellement superbeau, et j'espère que ça va durer. La plupart d'entre nous travaillons, ou quand on a une petite pose on en profite pour des petites activités... Jardinage, badminton, bronzette, photographie, promenades... Bref, ca laisse très peu de temps pour la cuisine, et franchement autant profiter de dehors plutot que de rester dans sa cuisine. C'est pourquoi je vous propose ce midi une salade minute, ultra facile, ultra rapide et ultra bonne, excellente quand on a décidé de rentrer manger chez soi le midi.




   SALADE MINUTE :



Ingrédients (Pour deux personnes)
- Mâche (Environ 200g)
- Pesto rouge
- 2 Oeufs
- 2 tranches de pain
- Vinaigrette

Sur des assiettes disposer la salade de mache assaisonée de vinaigrette. Mettre de l'eau à bouillir dans une casserole et attendre l'ébullition. Mettre une tranche de pain dans le grille pain. Une fois sortie, la tartiner de pesto rouge et la poser sur la salade. Lorsque l'eau aura atteint sa température d'ébullition y déposer un oeuf de manière à obtenir un oeuf poché -Aide video ici- et laisser cuire durant une minute pour un jaune liquide. Il faut, à ce moment là, etre très organisé pour pouvoir servir un oeuf et une tartine encore chauds. Remettre une tranche de pain dans le grille pain, la tartiner et la deposer sur la salade. Refaire un oeuf poché. Deposer l'oeuf sur la tartine, et servir chaud. Plus vous ferez d'oeufs et de tartines plus la recette sera difficile car il faut aller très très vite pour ne pas que les ingrédients refroidissent.
Astuce et trucs en plus : Pour une recette encore plus simple faire des oeufs au plat.

J'ai beau ne pas apprécier la salade plus que ça, cette recette est dans mes favorites. Rien de plus simple, rien de plus rapide! Et en plus c'est ultra bon, et parfait à déguster un midi sur une terrasse.




vendredi 16 mars 2012

Charlie Winston


Boxes ♥


Je n'ai pas passé une bonne journée. Non, on peut même dire qu'elle avait très mal commencée. Heureusement , je savais que la soirée rattraperai tout. Ce que j'ignoris en revanche, c'était ma part de groupie et le fait que j'allais passer une soirée des plus mémorables.

A 18h30 on était devant la salle. On faisait la queue. A 19h30 on était dedans. A 20h Medi débarquait. Ouais, celui dont je n'appréciais pas plus que ça l'album. Bordel, le beau Medi. Celui qu'on créverais d'aller embrasser, alors qu'il fait un large sourire au public, la guitare en main et le slim ultra moulant. Miam. Après... Après je n'ai plus eu de notion du temps.


MEDI ♥

Tout est passé très vite. Et en même temps si lentement. On avait arreté le temps. J'aurais aimé être le mec de CashBack, tout stopper et rester devant lui à le regarder pendant deux heures. Lui. J'avais adoré le premiere album, j'avais moins accroché avec le second, mais j'étais quand même heureuse à l'idée d'aller voir ce Hobo qui a laissé son chapeau à Los Angeles pour ses chemises trouées, la cravatte et les chaussettes roses. Devant moi, devant 1500 autres gens, il arrive.




Wild Ones - The Great Conversation - Making Yourself So Lonely - Rockin' In The Suburbs - Like A Hobo - I Love Your Smile Unlike Me - Lift Me Gently - Kick The Bucket - Summertime Here All Year - Where Can I Buy Happiness? - Until You're Satisfied - Speak To Me - Au Suivant! - Hello Alone - Generation Spent - In Your Hands


Beatboxing before Kick The Bucket
Beatboxing, guitare, piano, danse et chant.. Il enchaine tout et ne s'arrete pas. Son Français, bien que difficile à comprendre, est si sexy. Surtout quand il chante Au Suivant de Brel. Oh, quel charisme. Quelle prestance. Notre British se fait même une place au sein du public durant In Your Hands, je manque de le toucher. Groupie. J'ai cru pleurer quand il a chanté Boxes. Mon dieu, quelle émotion. Il partage tout. J'ai tellement aimé les deux pouces en l'air de Medi, (Aaah, Medi!) me regardant avec un large sourire du genre "Il est trop cool ton chapeau!". J'ai tellement aimé les deux pouces en l'air de Julien, me regardant, en réponse à mes deux pouces en l'air. J'ai tellement aimé dire "BONJOOOOOUR" à Charlie, et qu'il me réponde et signe mon billet. Que Medi le signe aussi. Et que je fasse un bisou sur la tete de Julien (Et que toute la bande crie "OUAAAAAAIS!) Que le mec qui joue trop bien de l'armonica, Benjamin, signe mon billet à son tour, en le posant sur mon dos, et qu'on discute un peu.






P'tite séance de dédicasse

Il est minuit et demie, je me réveille dans 6h30. Mais ce soir je m'endors après avoir passé la meilleure soirée de ma vie. Demain matin je me réveillerai, et la première chose que je verrai sera mon billet gribouillé par des artistes. Ce billet qui trainait depuis si longtemps sur mon bureau. Accroché au mur parmi tant d'autres. Mais lui. Lui. Lui il est exceptionnel. Lui, il est vivant.


Le billet, mon chapeau et le Tshirt \o/




C'était le concert le plus génial que j'ai vécu, et que je vivrai. Charlie Winston est fou, il est émouvant, tendre, talenteux, drole, sexy, il partage tout et il était à Nantes hier soir.



jeudi 8 mars 2012

Exploded




"Just killed a man. Put a gun against his dead. Pulled my trigger, now he's dead. Mama, life had just begun"

samedi 3 mars 2012

Plutot mourir debout que vivre à genoux



Stop all the clocks, cut off the telephone.
Prevent the dog from barking with a juicy bone,
Silence the pianos and with muffled drum
Bring out the coffin, let the mourners come.

Let aeroplanes circle moaning overhead
Scribbling in the sky the message He is Dead,
Put crêpe bows round the white necks of the public doves,
Let the traffic policemen wear black cotton gloves.

He was my North, my South, my East and West,
My working week and my Sunday rest
My noon, my midnight, my talk, my song;
I thought that love would last forever, I was wrong.

The stars are not wanted now; put out every one,
Pack up the moon and dismantle the sun.
Pour away the ocean and sweep up the wood;
For nothing now can ever come to any good.

Wystan Hugh Auden

samedi 25 février 2012

There is no escape



"Mais voilà que je sens que la plume me frôle, et les lettres se forment comme l'encre tourbillonne. J'n'ai jamais vu plus lourd que le poids de ces mots, c'est la misère d'un homme que je sens sur mon dos. Il dit "Je veux finir d'avecques ma vie. Pardonne-moi mon amour mais je m'arrête ici. Ce n'est pas de ta faute si je baisse les bras mais j'ai perdu ma chance de gagner ici-bas" Et moi c'était mon rôle de porter tous ces mots. Et les larmes d'une femme tomb'ront sur moi bientôt"

jeudi 16 février 2012

RECETTE. CUPCAKES




Visiblement vous avez l'air d'avoir apprécié mon article Rainbow Cake. Ainsi, donc, j'en refais un sur le thème des cupcakes.

J'étais partie pour regarder Harvey Milk quand j'ai réalisé que ce n'était pas une bonne idée. J'ai donc décidé de cuisiner. Je ne me suis jamais réellement lancée dans la confection de cupcakes en tout genre, je restais toujours simple. C'est donc avec la recette me venant de ma très chère Margaux, avec qui, d'ailleurs, j'ai réalisé mes premiers cupcakes -Ils étaient plein de beurre, beuh-, et avec la crème patissière de Pure Gourmandise que je me suis précipitée en cuisine.



GENOISE :



Ingrédients :
- 90g de beurre
- 60g de sucre
- 100g de farine
- 1/2 sachet de levure
- 2 oeufs
- 10cL de lait
- Cacao Van Houten ou Nesquik

Faire ramollir le beurre et tout mélanger ensemble (Vive la simplicité \o/), disposer dans des moules à Cupcakes et, si désiré, rajouter une petite cuiller de cacao dans chaque portion. Faire cuire 20 minutes à 180°. Laisser refroidir.

La décoration est très personnelle, elle est à personnaliser selon vos gouts, vos humeurs, vos invités, vos ingrédients... Pour ma part j'aurai eu besoin de crème patissière de chez Pure Gourmandise (A se taper le cul par terre) ICI (J'ai divisé les proportions par deux), de chantilly (A disposer juste avant de servir), de glacage blanc que j'ai coloré en rose, et de vermicelles.


                  Glacage blanc                                                    Sur un nuage                                        'Pcake pour les petits


Le glacage que j'ai utilisé, je l'ai trouvé à Chez Damien, en pot de 1kg. Il sert à glacer des choux et les éclairs -Je n'arrive malheureusement pas à faire de pate à choux pour le moment..-. Je ne l'avais encore jamais utilisé, et autant dire qu'il est génial! Il durcit super vite -Avantage ou inconvénient..- et ramolli aussi très très vite!
Quant à la crème patissière, comme je l'ai dit, elle est super bonne! Parfaite pour les décos, elle tient très bien et n'est pas trop lourde, et très rapide à faire! Le mieux, après avoir disposé la crème à l'aide d'une poche à douille, c'est de mettre la douille dans sa bouche et d'aspirer, pour attraper le reste de crème. MIAM!

 C'EST L'HEURE DU GOUTEEEEER!